athos à louer

Ils nous avaient fait, il y a quelques années, le coup de l'union sacrée! Qui ? Les promoteurs/constructeurs! Avec qui? Tous les élus : maire de Besançon en tête, aux côtés, entre autres, du député UMP de l'époque, Jacques Grosperrin....Pour quoi? Pour que Besançon soit éligible dans le cadre de la loi Scellier qui permettait aux investisseurs des réductions d'impôts, sous certaines conditions...Au nom de quoi? de l'emploi dans le bâtiment, bien sûr...(vous n'alliez pas penser tout de même qu'ils mettraient en avant leurs marges bénéficiaires et leurs profits!...).

Résultats : nous lles avions, à l'époque, évoqués dans les numéros 2 et 3 de Vivre aux Chaprais  que vous pouvez consulter sur notre site http://chapraisrotonde.fr/bulletins.htm : une mise en garde de l'observatoire du Crédit Foncier de France, rappelée dans le mensuel Que Choisir? du 18/07/2009, quant aux difficultés qui guettaient les investisseurs, dans des villes comme Besançon, où le marché apparaissait saturé! (Il nous a été signalé un investisseur habitant à Dole qui a investi dans un des logements construits dans l'allée de l'Ile aux Moineaux et qui a renoncé à louer, quelques années plus tard, du fait du turn over de ses locataires et des coûts de remise en état du logement! De plus, les assurances contractées pour loyers impayés demandent le plus souvent que le propriétaire exige un revenu mensuel égal ou supérieur à 3 mois du prix du loyer!.. )

Un promoteur, suite à nos articles publiés dans notre bulletin "Vivre aux Chaprais" nous indiquait que notre analyse n'était pas fausse...Que la loi Scellier favorisait la flambée des prix de l'immobilier pour des prestations de qualité médiocre et des loyers élevés!

Aujourd'hui, alors que le dispositif de la loi Scellier prendra fin cette année et sera remplacée par un autre prévu dans la loi Duflot (qui doit repasser en Conseil des Ministres à la mi-novembre suite à la décision du Conseil Constitutionnel qui l'a retoquée pour vice de forme...), les promoteurs/constructeurs lancent de nouveau un appel aux élus (voir sur notre site http://chapraisrotonde.fr/actu.htm à la date du 17 octobre 2012). Et au nom de quoi? De l'emploi dans le bâtiment, bien sûr...Ils voudraient donc que des agglomérations comme Besançon soient retenues en zone B2 éligibles aux 18% de réduction d'impôts prévue par la future loi Duflot ( à condition, entre autres, que les loyers soient inférieurs à 20% du coût du marché et que le logement acheté ne dépasse pas 300 000€..).

A Besançon, de gros programmes immobiliers sont prévus : les Vaîtes, les terrains militaires libérés de la Butte sans parler de Pomona ou des logements qui devraient bientôt être construits aux Chaprais par la SEGER et De Giorgi... Vous avez remarqué, encore récemment dans la presse, que le promoteur/constructeur De Giorgi n'a pas encore vendu tous ses appartements rue du Balcon! Et comptez le nombre de pancartes indiquant à louer (voir les deux photos publiées : à louer rue de la Rotonde et Place Flore) ou à vendre, uniquement dans notre quartier!

appartflore à louer

 

L'Est Républicain titrait en septembre:  "Immobilier : le marché retient son souffle"... D'autant plus que les crédits pour l'habitat sont en baisse!...

Alors, serions-nous insensibles à l'emploi dans le bâtiment? Bien sûr que non! Le marché de la rénovation dans l'ancien est en plein boum et les mesures préconisées afin d'économiser l'énergie doppent d'ores et déjà le marché! Les métiers du bâtiment sont en train d'évoluer! Et le patron des extracteurs de matériaux des carrières de Franche-Comté exposaient dernièrement dans la presse, un plan pour 2030 basé sur le recyclage des matériaux de construction...

Bien sûr, les profits immédiats ne sont, peut-être, pas les mêmes et serait-ce cela qui inquiète nos promoteurs?...