rue des chaprais librairie Baptisée en 1880, la rue des Chaprais comportait, autrefois, de nombreux commerces. Comme l'atteste cette vieille carte postale, elle possèdait une librairie  qui fit, plus tard, également office de studio photo. En 1936, d'après l'annuaire Fournier, on dénombrait un garage (au n°1), un épicier (n°6) ,une brasserie "Au lion de Belfort" (n°8), un café "l'Espérance" (n°15), une marchande de parapluies (n°9) sans oublier le cinéma Rex au n°18.

Jusqu'en 1910, au n°5, était installé un horloger célèbre F. AMIET. Nous en reparlerons dans un prochain billet.

rue des chaprais 3

En 1946, il convient d'y ajouter un marchand d'articles de pêche (au n°22/24).

rue des chaprais 1930.

 

rue des chaprais station mobil mars 61-1 (2)En 1963 on relève l'apparition d'une station service aux n° 11/15, inaugurée en mars 1961 et que le photographe de l'Est Républicain de l'époque, Bernard Faille a photographié. Son fond ayant été donné par ses héritiers à la ville, ces photos comme toutes les illustrations que vous pouvez voir dans ce billet sont tirées du site Mémoire Vive de la Ville et consultables sur leur site.

D'autres commerces nouveaux s'y sont installés comme le Lido Confection et Art et Cristal tous deux au n°1, l'ancien garage Flore ayant disparu;  "Tout pour l'électricité" au n°7; et au n°10 un coiffeur et une société des téléphones Ericson.

Aujourd'hui on compte encore 6 commerces.

Ci-contre, un autre cliché de Bernard Faille : une séance de cinéma pour les jeunes au Rex de septembre 1962.

 

rue des chaprais rex