24 juin 2017

Je me souviens de la SIOR : entretien avec M. Michel ARBEY, ancien cadre

A bientôt 90 ans, M. Michel Arbey peut évoquer son passé avec une mémoire quasi infaillible et une certaine fierté ! Pourtant, «  il n’en rajoute pas » comme l’on dit souvent. Mais jugez plutôt ! Né à Besançon le 15 août 1927, il doit, à 15 ans et demi, pour des raisons impérieuses, quitter l’école d’horlogerie où il est en formation pour travailler dans une entreprise d’horlogerie qui fabrique des boîtes de montres en or et en acier chez Albert Edgard alors installé 11 rue de la Grette. Entré le 1er... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 juin 2017

Le parc des Chaprais de la rue de l'Eglise

Samedi dernier, c'était la fête traditionnelle du quartier des Chaprais dans le parc de la rue de l'Eglise. Ce parc, comme le rappelle une plaque apposée à l'entrée, a été donnée à la ville par M. André Millot. Et ce en souvenir de sa famille qui a habité pendant plus de 250 ans dans notre quartier et qui fut propriétaire du quotidien Le Petit Comtois. André Millot est né à Besançon le 19 mars 1913, villa des Iris, rue de l'Eglise (décédé à Paris le 7 février 1999). Son grand-père, Jean Millot (1843-1922), s'était associé à son... [Lire la suite]
10 juin 2017

Je me souviens des garages des Chaprais: entretien avec M. Pierre Brendel

Même s’il n’habite plus les Chaprais, M. Pierre BRENDEL, à 80 ans, reste un chapraisien de cœur. Car il a vécu et travaillé une bonne partie de sa vie dans notre quartier. Et ses souvenirs en sont restés particulièrement vifs. A l’origine, magasinier autos profession, il semble que cette passion pour la mécanique remonte à loin. A son arrière grand-père Georges, né en 1852 et mort en 1943 à 91 ans qui était déjà mécanicien réparateur au PLM? A son grand-père Jean, mécanicien également  au PLM et qui habitait 125 rue de... [Lire la suite]
03 juin 2017

Quatre habitants des Chaprais assassinés dans l'Aisne

 A saint Martin des Chaprais, sur la plaque commémorative des soldats originaires de notre quartier morts lors de la première guerre mondiale, on peut lire les noms de René Balandier, Robert Viennet, Georges Boulanger et Marcel Liévremont. Ils ont tous les quatre la spécificité d’être morts au combat   durant la bataille tristement célèbre du « Chemin des Dames » en 1917 à quelques kilomètres de Craonne.    Ce site deviendra   célèbre par une chanson dans laquelle les... [Lire la suite]