Et si l'on profitait de l'été pour lire un peu?..Un "polar" par exemple? Alors nous vous en recommandons deux écrits par un même auteur, Roland Pidoux, qui habita notre quartier,au 3 rue Pierre Semard.

on y va patron 002 (2)

Et précisons tout de suite que son premier roman, "On y va patron" publié chez Hachette, dans la collection Le Point d'Interrogation, obtint le Prix du quai des Orfèvres en 1963. C'est dans le haut Doubs, près de la Suisse que le commissaire Brunois devra mener l'enquête après la découverte du cadavre d'une jeune femme.

Photo ci-dessous : séance de dédicaces, en mars 1964, à la librairie Chaffanjon

 

commissaire Pidoux mars 1964 librairie Chaffanjon

 

Mais c'est à Besançon que se déroule l'intrigue du second roman de Roland Pidoux, "Les clochards d'Asmodée". L'enquête est toujours menée par le commissaire Brunois! Un personnage du roman, Béranger, journaliste, qui mène lui aussi l'enquête, est domicilié aux Chaprais! Et lorsque l'on ajoutera que Roland Pidoux, lorsqu'il publie ce livre en 1966, est alors commissaire principal de police, chef de la Sûreté Générale à Besançon, nul doute que vous voudrez le lire!

Facile puisqu'il a été réédité en 2011 aux éditions Phébus, collection Libretto.

 

clochard d'Asmodée 2 001 (2)

 

Parlons un peu plus de ce policier qui résida 6 ans aux Chaprais alors qu'il était en poste à Besançon.

Il est né  le 10 janvier 1920 à Villers le Lac oú son père était douanier.  Ses parents ayant ensuite habité Morteau,  il a fait ses études au petit séminaire de Consolation . Apres le bac, il a enseigné peu de temps les lettres classiques au lycée de Gray, puis il a intégré l'école de police de St Cyr au Mont d'Or (près de Lyon) afin de devenir commissaire de police en 1943.

Retraçons les grandes étapes de sa carrière.

Il est tout d'abord, pour son premier poste, affecté en lorraine, à Longwy,puis à Dombasle sur Meurthe en 1944.

Il se marie alors à Morteau avec Odile Gagelin en aout 1944. De cette union naîtront deux enfants (Nicole  et Christian ).

 

Ensuite  de 1949 a 1957, il est en poste dans le Jura, à Dole. Puis à Lyon, au commissariat de la Part Dieu  de 1957 à1960.

 

Il obtient le grade de commissaire principal et rejoint, jusqu'en 1964, Moulins dans l'Allier.  

 

Puis il est nommé à Besançon comme chef de la Sûrete où il exercera jusqu'en 1970. 

Photo ci-dessous, le commissaire principal Roland Pidoux lors de sa prise de fonction à Besançon

commissaire Pidoux chef sûreté 1

 

Nouvelle promotion, il devient commissaire divisionnaire et rejoint Chalons sur Marne de 1970 à 1974 ,  

 

Il terminera sa carrière à Belfort, en 1977, en qualité de directeur départemental de la police et s'installera, pour sa retraite, à Thise.

Il est décédé le 23 janvier 2005 à Besançon à l'âge de 85 ans.

Merci à sa fille Nicole pour les renseignements qu'elle a bien voulu nous communiquer.