27 janvier 2018

Les inondations, à Besançon, autrefois, vues des Chaprais.

Après les inondations, à Besançon, que nous venons de subir, et en attendant la prochaine, jetons un regard sur le passé. En 1876, un "employé secondaire de 1ère classe des Ponts et Chaussées", un dénommé S.E.HYENNE, devient le lauréat du concours d'histoire de l'Acadélie de Besançon, avec son étude intitulée : Ephémérides des principales inondatios de la rivière du Doubs survenues à Besançon depuis le XIII° siècle. Il  recense ainsi 28 dates, dont la première remonte au...2 janvier 1290!  Nous possèdons un... [Lire la suite]

20 janvier 2018

Qui se souvient de la piscine de la rue des Cras?

Cette piscine se situait à l’actuel numéro 37 de la rue des Cras,à l’emplacement même où a été construit l'ensemble immobilier Les Laurentides, en 1998, par Grand Besançon Habitat.   Car il y avait, avant les constructions actuelles, des bassins d’eau pour l’approvisionnement des locomotives à vapeur du dépôt de la rue Résal. Durant l’occupation, certainement en 1942, la compagnie du PLM a eu l’idée d’ouvrir  (à moins que ceci lui ait été suggéré par les cheminots eux-mêmes...), une piscine pour les enfants... [Lire la suite]
13 janvier 2018

La maison de paille à l'angle de la rue des Chaprais et de la Liberté

Les bisontins l'appellent "la maison de paille"! Or il s'agit d'un immeuble ! Nous allons donc essayer d'expliquer le sens de cette dénomination. Et comme nous ne sommes pas tout à fait certains de nos tentatives d'explication, comme dans nos "Café Histoire", nous espérons que nos lecteurs apporteront les informations complémentaires nécessaires! La maison de paille en 1931 Dans une interview réalisée par Vivre aux Chaprais et publiée sur le site le 7 avril 2015, M. François Tholomier, entrepreneur, installé au rez de... [Lire la suite]
06 janvier 2018

Des dates repères pour une petite Histoire des Chaprais...

Commençons cette année 2018 par une évocation rapide, en quelques dates, de l'histoire de notre quartier.... 1814 Siège de la ville par les autrichiens. Le général Marulaz ordonne la destruction des maisons qui gênent la défense de la ville y compris l’église du quartier des Chaprais, Saint Martin de Bregille. Après l’incendie des  maisons par les autrichiens, il n’en reste que quelques unes debout, dont celle du Château Rose. Le général Marulaz Le quartier compte 294 habitants en 1794. Maire de Besançon : Louis... [Lire la suite]