Le 14 janvier 2019, Gilbert Cuenot, 71 ans disparaissait. Les chapraisiens se souviennent d'autant mieux de Gilbert qu'il a pratiquement toujours vécu et travaillé aux Chaprais. Figure attachante du quartier, nous avons donc voulu lui rendre hommage en rassemblant des renseignements et des documents auprès de Norbert, son frère.

Gilbert Cuenot, tenait un commerce de nettoyage, teinturerie, pressing comme l'on dit maintenant au 41 rue de Belfort et ce, de 1969 à 2013! Ce qui témoigne d'une longévité exceptionnelle due à un savoir faire tout aussi exceptionnel.

cuenot E R noir et blanc

Gilbert Cuenot interviewé dans l'Est Républicain (article Annette Vial)

L'histoire de cette famille mérite d'être racontée. Omer, le grand-père, était tailleur à Morteau (l'arrière grand-père l'était déjà, à Villers le Lac...). Il va s'installer à Besançon dans les années 1930, dans des locaux au 10 rue de la Préfecture qu'il loue. Son fils Robert, le futur  père de Gilbert, y reprend un commerce de bains-douches tenu auparavant par Mme Brouillard. Le n°10 de cette rue était alors constitué d'un bâtiment en forme de U avec plusieurs cours. (*)

Dans la 2° cour fonctionnait alors, pour le linge des Bains Granvelle, une buanderie très équipée, avec de grosses machines de lavage et d'essorage. C’est là que Marcel,  son frère ainé, va commencer ce métier de nettoyeur à sec, technologie émergente au début des années 40.

On peut dire que le métier de tailleur, mais aussi les bains douches conduisent en quelque sorte à ces métiers qui émergent. Pour un tailleur, à l'époque, l'obsession est le pli du pantalon pour les hommes! Il nécessite rapidement de grosses machines pour effectuer un pli parfait!

A noter que dans la 3° cour, la cour aux raisins ( qui abritait une treille), existaient alors un club de boxe, avec ring, sauna et des chambres louées .

Ce sera Maurice, le 3° frère de la fratrie qui installera en 1950 un pressing au 41 rue de Belfort. Il  succède à un fumiste (métier de la fumisterie, bien sûr). L'enseigne du magasin est bien trouvée : ce sera  "Tout Nett".

cueno 11 001 (2)

Madame Berthe Cuenot et deux de ses enfants à l'enseigne TOUT NETT (photo fonds familial DR)

Maurice se fait alors aider par Berthe, sa belle soeur, la maman de Gilbert, qui vient de remettre sa boutique (« La Mode »), alors que son mari s'occupe encore des bains/douches, toujours au 10 de la rue de la PréfectureEn 1954, la rigueur de l’hiver endommage les canalisations et la chaudière des bains/douches ayant explosé, la famille de Gilbert, sur proposition de Maurice va reprendre le commerce de la rue de Belfort.

Maurice poursuit alors son activité en Suisse, au Maroc, et au Portugal, pour ouvrir au final une boutique de nettoyage/pressing à Saint-Denis (93).

La famille réside dans l'appartement au-dessus de la boutique. Les parents ont fort à faire avec leurs cinq garçons! La maman, toujours accueillante, est à la réception des vêtements, et à l’atelier.  Si le nettoyage à sec est bien la raison d'être du commerce, la blanchisserie est sous-traitée : la boutique comme l'indique la pancarte en devanture n'est qu'un dépôt pour le nettoyage du linge de maison.

Après des études de comptabilité au Lycée St Pierre-Fourrier à Gray, son service militaire effectué, Gilbert viendra travailler avec ses parents, aux Chaprais puis reprendra le commerce dans les années 80, qu'il rebaptisera  alors "Pressing Cuenot". Proche de Maurice, puisque tous deux pratiquent le même métier, il saura mettre à profit l'expérience de son oncle et développer son expérience afin d'acquérir des compétences qui feront de lui la référence, dans ce domaine, à Besançon. Entre autres dans le nettoyage des tapis, des vêtements de cuir et de fourrure.

Cuenot pressing noir et blanc 2

Photo fonds familial (DR)

Son engagement associatif et pour des causes humanitaires est alors connu.

L'aventure familiale se termine donc en 2013. Gilbert est alors fatigué et éprouvé physiquement par un cancer du rein métastasé.

Cuenot Fin d'un Pressing (2)

 La"une" de l'Est Républicain du 7 mars 2013.( Photo Ludivic Laude)

cuenot remerciements

 

 

 L'avis de fermeture calligraphié par son frère Norbert, professeur d'arts plastiques (photo Vivre aux Chaprais)

 Une autre aventure commerciale commencera alors : celle du comptoir bio de M. Victor.

Cuenot Victor

Victor 02 (2)

Le Comptoir Biologique de M. Victor (photos A. Prêtre DR)

Jusqu'à son décès, Gilbert résida dans le quartier et ceux qui le connaissaient constataient avec peine les signes de la terrible maladie qui devait au final, l'emporter! De Gilbert nous voulons conserver ce visage souriant qu'il affichait lors de la remise de médaille par la chambre des métiers et de l'artisanat en juin 2014.(au 1er rang à gauche).

cuenot médaille

Photo Chambre des métiers et de l'artisanat (DR)

Nous aurons l'occasion de publier ultérieurement, des témoignages de personnes qui l'ont connu et bien sûr, apprécié.

(*) Cette construction a fait place depuis (dans les années 60) à un nouvel immeuble.

Merci aux trois frères de Gilbert pour l'aide apportée dans la rédaction de cet article.

 

JCG