17 mars 2018

Prochain Café Histoire le 22 et 29 mars consacré à la rue de Belfort

Après avoir évoqué successivement l'avenue Fontaine-Argent, la place Flore, le haut de la rue de Belfort puis Besançon les Bains, le thème retenu pour le prochain Café Histoire concerne le bas de la rue de Belfort, de la rue de l'Eglise à l'avenue Foch. Et c'est pour être au plus près de ces lieux évoqués que les deux séances prévues, le 22 mars, puis le 29, à 15h00, sont organisées au café-restaurant La Fée verte, 20 rue de Belfort. Rappelons le principe de ces cafés histoire : espace de rencontre et d'échanges, ils... [Lire la suite]

10 mars 2018

A propos du peintre Roland Gaudillière...

A l'occasion de la première rencontre des artistes des Chaprais, les 17 et 18 mars au FJT La Cassotte, parmi les nombreux artistes exposés, vous pourrez voir des reproductions de quelques oeuvres de Roland Gaudillière. Photo Bernard Faille 1962 Site Mémoirevive ville de Besançon Nous avons, à plusieurs reprises, évoqué ce peintre, en particulier dans un article publié sur ce blog le 19/12/2015. Depuis, son épouse, madame Annie Gaudillière, qui habite le quartier des Chaprais, a réalisé, avec l'aide du Conseil Consultatif des... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 février 2018

Les étrangers, autrefois, chez nous (1850-1950)

M. Alain Gagnieux, attaché, en 2008, au service éducatif des Atchives départementales du Doubs, a publié une recherche intitulées:Etrangers chez nous : l'immigration dans le Doubs et à Colomber-Tontaine (1850-1950). Dans cet ouvrage est publiée en annexe, une liste des entreprises employant des étrangers dans les arrondissements de Besançon et de Montbéliard. Et si cette liste est déclarée comme étant non exhaustive, nous avons indentifié quelques entreprises installées aux Chaprais. Il s'agit de  : - l'horlogerie Paul... [Lire la suite]
17 février 2018

La marche de l'Aiglon

En 1909, le docteur Bietrix crée l'association l'Aiglon.   Cette dynamique association dans le domaine de la gymnastique et des loisirs des jeunes et des familles va très vite prendre une place importante, non seulement au sein de la paroisse Saint Martin des Chaprais dont elle est issue, mais aussi dans tout le quartier des Chaprais. Et dès 1925, une "Marche de l'Aiglon" est composée et chantée par les jeunes qui fréquentent l'Aiglon. Son texte est publié dans le bulletin paroissial de Saint Martin des Chaprais en février... [Lire la suite]
10 février 2018

Qui connaît la cascade de la gare Viotte ou...de la Mouillère?

M. Christian Mourey, commerçant sous l'enseigne " Battant Musique", fin connaisseur de l'histoire locale, nous a communiqué ce texte levant une petite énigme, celle de la cascade de la gare Viotte,       encore appelée, (à se débuts?), cascade de la Mouillère, car à la fin du XIX° siècle, le chemin de la Mouillère passait là où se situe, à l'heure actuelle la rue Isenbart... Résumons-nous : la cascade a été dénommée, Mouillère, puis de la gare Viotte (?) et si l'on distingue encore nettement son ancien... [Lire la suite]
03 février 2018

Qui se souvient de la fabrique de plumes métalliques rue de la Famille?

A l’occasion de la rentrée scolaire de 2004, était publié dans le n°282 de l’Est Magazine du dimanche 5 septembre 2004, supplémentde L’Est Républicain et de La Liberté de l’Est, un dossier sur, bien sûr, la rentrée des classes. Avec, entre autres, deux pleines pages très illustrées sur l’écriture, et la plume métallique alors détrônée par le stylo plume et le stylo bille jetable. Et dans un article rédigé par Annette Vial, alors  journaliste à l’Est Républicain à Besançon, nous apprenons qu’une... [Lire la suite]

27 janvier 2018

Les inondations, à Besançon, autrefois, vues des Chaprais.

Après les inondations, à Besançon, que nous venons de subir, et en attendant la prochaine, jetons un regard sur le passé. En 1876, un "employé secondaire de 1ère classe des Ponts et Chaussées", un dénommé S.E.HYENNE, devient le lauréat du concours d'histoire de l'Acadélie de Besançon, avec son étude intitulée : Ephémérides des principales inondatios de la rivière du Doubs survenues à Besançon depuis le XIII° siècle. Il  recense ainsi 28 dates, dont la première remonte au...2 janvier 1290!  Nous possèdons un... [Lire la suite]
20 janvier 2018

Qui se souvient de la piscine de la rue des Cras?

Cette piscine se situait à l’actuel numéro 37 de la rue des Cras,à l’emplacement même où a été construit l'ensemble immobilier Les Laurentides, en 1998, par Grand Besançon Habitat.   Car il y avait, avant les constructions actuelles, des bassins d’eau pour l’approvisionnement des locomotives à vapeur du dépôt de la rue Résal. Durant l’occupation, certainement en 1942, la compagnie du PLM a eu l’idée d’ouvrir  (à moins que ceci lui ait été suggéré par les cheminots eux-mêmes...), une piscine pour les enfants... [Lire la suite]
13 janvier 2018

La maison de paille à l'angle de la rue des Chaprais et de la Liberté

Les bisontins l'appellent "la maison de paille"! Or il s'agit d'un immeuble ! Nous allons donc essayer d'expliquer le sens de cette dénomination. Et comme nous ne sommes pas tout à fait certains de nos tentatives d'explication, comme dans nos "Café Histoire", nous espérons que nos lecteurs apporteront les informations complémentaires nécessaires! La maison de paille en 1931 Dans une interview réalisée par Vivre aux Chaprais et publiée sur le site le 7 avril 2015, M. François Tholomier, entrepreneur, installé au rez de... [Lire la suite]
06 janvier 2018

Des dates repères pour une petite Histoire des Chaprais...

Commençons cette année 2018 par une évocation rapide, en quelques dates, de l'histoire de notre quartier.... 1814 Siège de la ville par les autrichiens. Le général Marulaz ordonne la destruction des maisons qui gênent la défense de la ville y compris l’église du quartier des Chaprais, Saint Martin de Bregille. Après l’incendie des  maisons par les autrichiens, il n’en reste que quelques unes debout, dont celle du Château Rose. Le général Marulaz Le quartier compte 294 habitants en 1794. Maire de Besançon : Louis... [Lire la suite]