08 juillet 2017

Braquage à la pharmacie...

Dans nos articles de l'été, nous évoquerons des faits insolites, nous publierons des photos amusantes, etc. bref, nous essairons de vous distraire...Ce fait divers vous est apporté par Alain Prêtre, membre du groupe Histoire, Patrimoine, Mémoire des Chaprais. Il a mené l'enquête pour vous....   Nous sommes au mois d'août 1983 , pharmacie Lutz, avenue Carnot ( elle était alors situéeà la place actuelle de la boutique Work 2000). Un individu entre brutalement dans  l'officine , braque la pharmacienne, arme au poing. Avec... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 juillet 2017

Avez-vous remarqué la tombe de M. Tripard, au cimetière des Chaprais?

Lors du dernier café histoire que nous avons organisé, une participante a attiré notre attention sur la tombe d'un membre lointain de sa famille, M. Tripard. En fait ce sont deux tombes jumelles, surmontées de croix en pierre, que l'on aperçoit aisément dès l'entrée du cimetière, rue de l'Eglise, car sont enterrés là M. Tripard et son épouse. Sur la stèle funéraire on peut lire ceci : Ci git Constant TRIPARD Conseiller honoraire à la Cour de Besançon Chevalier de la Légion d'honneur décédé à Arceau le 10 septembre 1884 âgé... [Lire la suite]
24 juin 2017

Je me souviens de la SIOR : entretien avec M. Michel ARBEY, ancien cadre

A bientôt 90 ans, M. Michel Arbey peut évoquer son passé avec une mémoire quasi infaillible et une certaine fierté ! Pourtant, «  il n’en rajoute pas » comme l’on dit souvent. Mais jugez plutôt ! Né à Besançon le 15 août 1927, il doit, à 15 ans et demi, pour des raisons impérieuses, quitter l’école d’horlogerie où il est en formation pour travailler dans une entreprise d’horlogerie qui fabrique des boîtes de montres en or et en acier chez Albert Edgard alors installé 11 rue de la Grette. Entré le 1er... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 juin 2017

Le parc des Chaprais de la rue de l'Eglise

Samedi dernier, c'était la fête traditionnelle du quartier des Chaprais dans le parc de la rue de l'Eglise. Ce parc, comme le rappelle une plaque apposée à l'entrée, a été donnée à la ville par M. André Millot. Et ce en souvenir de sa famille qui a habité pendant plus de 250 ans dans notre quartier et qui fut propriétaire du quotidien Le Petit Comtois. André Millot est né à Besançon le 19 mars 1913, villa des Iris, rue de l'Eglise (décédé à Paris le 7 février 1999). Son grand-père, Jean Millot (1843-1922), s'était associé à son... [Lire la suite]
10 juin 2017

Je me souviens des garages des Chaprais: entretien avec M. Pierre Brendel

Même s’il n’habite plus les Chaprais, M. Pierre BRENDEL, à 80 ans, reste un chapraisien de cœur. Car il a vécu et travaillé une bonne partie de sa vie dans notre quartier. Et ses souvenirs en sont restés particulièrement vifs. A l’origine, magasinier autos profession, il semble que cette passion pour la mécanique remonte à loin. A son arrière grand-père Georges, né en 1852 et mort en 1943 à 91 ans qui était déjà mécanicien réparateur au PLM? A son grand-père Jean, mécanicien également  au PLM et qui habitait 125 rue de... [Lire la suite]
03 juin 2017

Quatre habitants des Chaprais assassinés dans l'Aisne

 A saint Martin des Chaprais, sur la plaque commémorative des soldats originaires de notre quartier morts lors de la première guerre mondiale, on peut lire les noms de René Balandier, Robert Viennet, Georges Boulanger et Marcel Liévremont. Ils ont tous les quatre la spécificité d’être morts au combat   durant la bataille tristement célèbre du « Chemin des Dames » en 1917 à quelques kilomètres de Craonne.    Ce site deviendra   célèbre par une chanson dans laquelle les... [Lire la suite]

27 mai 2017

Le voyage du président de la République Albert Lebrun, à Besançon, le 2 juillet 1933

Nous avons déjà évoqué ce voyage dans un article publié, sur ce blog, le 5 juillet 2014. Nous y précisons qui est Albert Lebrun et le programme de cette visite officielle. Il faut souligner cependant que ce voyage, comme celui 10 ans plus tôt d'Alexandre Millerand, se fait sous surveillance policière. Là aussi on craint une action plus ou moins spectaculaire des communistes bisontins. Un rapport du commissaire central de police donne le ton, c'est le cas de le dire. Afin de protester contre les condamnations de militants... [Lire la suite]
20 mai 2017

Les véhicules automobiles de la visite du président de la République Alexandre Millerand, en 1923.

Comme nous l'évoquions dans notre article précédent, Alexandre Millerand  alors président de la République se rend en visite officielle à Besançon au mois de juillet 1923. Cette visite a été évoquée, à l'occasion d'une exposition organisée l'an passé par les Archives Départementales du Doubs, intitulée "En voiture M'sieurs Dames!". Un panneau explicatif ainsi que des documents inédits, avaient été consacrés à cet événement . Et l'on pouvait lire : " Les rois de France faisaient leurs "joyeuses entrées", les... [Lire la suite]
13 mai 2017

La visite du président de la République, Alexandre Millerand, à Besançon, en 1923

Troisième visite de président de la République à Besançon, celle d'Alexandre Millerand. Qui est cet homme politique? Né le 10 février 1859 à Paris, son père est originaire de Haute-Saône. Après des études de droit, il deviendra avocat d'affaires, puis journaliste. Il est élu député de la Seine en 1885, à l'âge de 26 ans. Il siège alors à l'extrême gauche. Mais dès 1899 il rejoint le gouvernement de Défense Républicaine de Pierre Waldeck Rousseau. Il sera ministre du commerce, de l'industrie, des postes et télégraphes de 1899 à... [Lire la suite]
06 mai 2017

La visite, à Besançon, du président de la République Armand Fallières, les 14 et 15 août 1910.

De grandes fêtes s'étaient déroulées, à Besançon les 14, 15, 16 août 1909. Avec un grand concours de musique. Les sociétés musicales défilèrent d'ailleurs depuis la rue de Belfort et des concerts furent organisés, entre autres, à Micaud, place Flore et place de la Liberté. Ajoutons les deux inaugurations de statues : celle du général Jeanningros par le ministre de la Guerre, le Général Brun, et ce, à deux pas de la gare Viotte; et le buste de Just Becquet au parc Micaud. Le succès de ces fêtes conduisit donc la municipalité à les... [Lire la suite]