20 mai 2017

Les véhicules automobiles de la visite du président de la République Alexandre Millerand, en 1923.

Comme nous l'évoquions dans notre article précédent, Alexandre Millerand  alors président de la République se rend en visite officielle à Besançon au mois de juillet 1923. Cette visite a été évoquée, à l'occasion d'une exposition organisée l'an passé par les Archives Départementales du Doubs, intitulée "En voiture M'sieurs Dames!". Un panneau explicatif ainsi que des documents inédits, avaient été consacrés à cet événement . Et l'on pouvait lire : " Les rois de France faisaient leurs "joyeuses entrées", les... [Lire la suite]

13 mai 2017

La visite du président de la République, Alexandre Millerand, à Besançon, en 1923

Troisième visite de président de la République à Besançon, celle d'Alexandre Millerand. Qui est cet homme politique? Né le 10 février 1859 à Paris, son père est originaire de Haute-Saône. Après des études de droit, il deviendra avocat d'affaires, puis journaliste. Il est élu député de la Seine en 1885, à l'âge de 26 ans. Il siège alors à l'extrême gauche. Mais dès 1899 il rejoint le gouvernement de Défense Républicaine de Pierre Waldeck Rousseau. Il sera ministre du commerce, de l'industrie, des postes et télégraphes de 1899 à... [Lire la suite]
06 mai 2017

La visite, à Besançon, du président de la République Armand Fallières, les 14 et 15 août 1910.

De grandes fêtes s'étaient déroulées, à Besançon les 14, 15, 16 août 1909. Avec un grand concours de musique. Les sociétés musicales défilèrent d'ailleurs depuis la rue de Belfort et des concerts furent organisés, entre autres, à Micaud, place Flore et place de la Liberté. Ajoutons les deux inaugurations de statues : celle du général Jeanningros par le ministre de la Guerre, le Général Brun, et ce, à deux pas de la gare Viotte; et le buste de Just Becquet au parc Micaud. Le succès de ces fêtes conduisit donc la municipalité à les... [Lire la suite]
29 avril 2017

La visite à Besançon du Président de la République, Sadi Carnot, en 1890

En cette période d'élection présidentielle, pourquoi ne pas évoquer les visites présidentielles successives, dans notre ville. D'autant que les Chaprais étaient chaque fois plus ou moins concernés avec l'arrivée du président de la République à la gare Viotte et, le plus souvent, un repas officiel au Casino. Commençons donc par la première visite, celle de M. Sadi Carnot, les 25 et 26 mai 1890. Portrait officiel de M. Sadi Carnot     Tout semble officiellement commencer par un voeu du conseil municipal de Besançon lors... [Lire la suite]
22 avril 2017

Le Chantier du Gaulois : suite de l'entretien avec M. Robert Greset

Le Chantier du Gaulois du 15 avenue Fontaine Argent, développé après la guerre, a commencé à déménager dans les années 60. M. Robert Greset à la déclaration de la guerre, alors âgé de 18 mois est parti avec sa maman  en Ecosse à Edimbourg dont elle était originaire. Bien lui en prit puisque tous les sujets britanniques furent emprisonnés durant le conflit (dont plus de 4 000, pendant quelques mois, à la caserne Vauban de Besançon, sur la Butte). A son retour en France en 1945, il ne parlait pas un mot de français et... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 avril 2017

Le Chantier du Gaulois, une entreprise née aux Chaprais : entretien avec M. Robert Greset, 1ère partie

Le saviez-vous? Le chantier du Gaulois est né aux Chaprais. C'est ce que nous a expliqué M. Robert Greset qui prit la succession de son grand-père, le fondateur de cette entreprise. Voici le résumé de l'entretien qu'il nous a accordé. L’arrière grand-père de M. R. Greset était originaire de Gennes. Il était dans le bûcheronnage et le courtage. Il est décédé dans des circonstances tragiques en revenant d’une vente de bois à Besançon. Son corps a été retrouvé au pied d’un arbre mais sa sacoche contenant l’argent avait disparu. Que... [Lire la suite]

08 avril 2017

Réponses aux questions sur le passé de notre quartier

La semaine dernière, nous vous avons proposé ce jeu concernant les Chaprais et son passé. Vous y avez peut-être joué lors du Forum des Associations, le 1er avril au FJT La Cassotte. Ou sur ce blog. Voici donc les réponses. Rappelons que les questions E étaient réservées aux enfants et les questions A, aux parents et/ou adultes. Bravo à toutes celles et à tous ceux qui ont participé à ce jeu. nous ne manquerons pas de vous en proposer d'autres dans le courant de l'été. Première carte: E : Que reste-t-il aujourd’hui sur... [Lire la suite]
01 avril 2017

Petit jeu concernant le quartier...

A l'occasion du Forum des associations qui se déroule samedi 1er avril 2017, au FJT de La Cassotte, le groupe Histoire, Patrimoine, Mémoire de Vivre aux Chaprais propose un petit questionnaire à partir de 7 cartes postales anciennes du quartier. Petite particularité : pour chacune de ces cartes, une question est réservée plus particulièrement aux enfants (question E), une autre (voire deux questions) est à destination des adultes (question A). Qui sait si les parents pourront aussi répondre aux questions enfants?.... Les cartes... [Lire la suite]
25 mars 2017

Vivre aux Chaprais fêtera ses 20 ans en 2018;

Et si, à l’occasion du Forum des associations, le 1er avril, nous parlions de Vivre aux Chaprais qui, à l’automne  2018, fêtera ses 20 ans ? Notre association ne portait pas ce nom actuel de Vivre aux Chaprais. Elle s’appelait Association de défense des habitants du quartier de Chaprais/Rotonde. Elle est née, en effet, le 23 novembre 1998,  en réaction à la construction d’un immeuble de 6 étages, rue de la Rotonde au milieu de deux autres immeubles existant et dans une proximité prononcée. 35 familles du quartier... [Lire la suite]
18 mars 2017

Jacques Terrier, Baron de Palente

Pourquoi évoquer dans cet article, un général, devenu Baron d’Empire, qui possédait un château à Palente ?   Portrait du Baron à l'Hôtel de Clévans Tout simplement parce que sa tombe est très visible au cimetière des Chaprais (entrée par la rue de l’Eglise, face à cette entrée légèrement à droite).   Mais également parce que  sa fille Léocadie qui avait épousé Joseph Roy, percepteur, habitait en 1874 les Chaprais. D’ailleurs elle sollicitait à cette époque un bureau de tabac, rue de Belfort,  et nous... [Lire la suite]