21 octobre 2017

La Gestapo à Besançon

Revenons sur les deux conférences organisées le 12 octobre, puis le 19 octobre 2017, à l'occasion de la sortie du livre de M. Jean-Claude Bonnot  : Gestapistes et Agents Troubles Franche-Comté et Bourgogne 1940-1945, publié aux éditions Cêtre. La première a donc eu lieu dans une salle de l'hôtel Florel, rue de la Viotte. Ce choix, rappelons le, ne résulte pas du hasard. L'ancien siège de la Gestapo après une courte période d'installation à l'hôtel de l'Europe, dès,l'automne 1940, est situé à l'hôtel de Lorraine... [Lire la suite]

14 octobre 2017

Enfin une brochure sur André Seurre, peintre verrier (1902-1977)

Depuis dimanche 15 octobre dernier, ce blog vient de dépasser les 135 000 visiteurs avec 204 700 pages lues! Bravo à tous. Et bonne lecture.... C’est parce qu'André Seurre est né aux Chaprais et qu’il a longtemps vécu et travaillé dans son atelier du 13 rue de la Rotonde, que la commission Patrimoine et Partage du Conseil Consultatif des Habitants des quartiers Chaprais/Cras a décidé de s’intéresser à l’œuvre de ce peintre de fresques religieuses et de vitraux. Et ce, avec le concours de notre association Vivre aux Chaprais.   ... [Lire la suite]
07 octobre 2017

L'ancien poste de police des Chaprais...

  Petit rappel préalable : n'oubliez pas la Conférence sur la Gestapo à Besançon le 12 octobre, de 17h à 19h à l'hôtel Florel rue de la Viotte (inscription préalable obligatoire au 06 70 29 61 50) et le 19 octobre, de 17h à 19h, salle Courbet de la mairie; là l'entrée est libre puisque nous disposons de beaucoup plus de places . Sait-on qu'il y a eu, autrefois, un poste de police aux Chaprais? Lors d'un conseil municipal du 10 février 1882, il est question d'installer le poste de police dans l'immeuble appartenant à la Société... [Lire la suite]
30 septembre 2017

La Gestapo à Besançon à l'hôtel de Lorraine, face à la gare Viotte

Le livre de M. Jean-Claude Bonnot, intitulé "Gestapistes et Agents Troubles  Franche-Comté et Bourgogne  1940-1945" vient de paraître aux éditions Cêtre. Il est en vente d'ores et déjà à la librairie L'Intranquille et aux Sandales d'Empédocle (aucune publicité déguisée ici, simple information...).  Précisons d'entrée qui est M. Jean-Claude Bonnot puisqu'il a un homonyme, avec lequel il n'a aucun lien. Titulaire d'une maîtrise d'histoire contemporaine, il a été de nombreuses années journaliste... [Lire la suite]
23 septembre 2017

Le sculpteur Albert Pasche célébré à Besançon et à Fournets-Luisans

Si nous avons déjà évoqué sur ce blog, dans des articles précédents, le sculpteur Albert Pasche, l'actualité nous incite à revenir sur cet artiste qui avait un domicile à Besançon, rue Emile Zola, et qui est l'auteur de plusieurs statues et monuments remarquables. Nous avons également signalé deux d'entre eux qui ont un rapport plus direct avec les Chaprais : le monument funéraire qu'il a sculpté pour sa famille au cimetière des Chaprais et le poilu du monument aux morts installé, à l'origine, devant la gare Viotte (aujourd'hui... [Lire la suite]
16 septembre 2017

Journées Européennes du Patrimoine et exposition Besançon de papier ou Projets d'urbanisme oubliés

Ce sont les traditionnelles Journées Européennes du Patrimoine ce week-end. Aux Chaprais/Cras une seule visite proposée, celle des locaux occupés par Le Centre Dramatique National, avenue Edouard Droz, esplanade Jean-Luc Lagarce. Et ce sur inscription préalable à l'office du tourisme. Nous aurons l'occasion d'évoquer ce lieu historique lors de notre prochain café histoire programmé le jeudi 16 novembre 2017. Nous vous en reparlerons.... Pas de visites commentées de la partie classée du cimetière des Chaprais cette année. La... [Lire la suite]

09 septembre 2017

Qui était René Mussillon qui joua un rôle important pour la Libération de Besançon le 8 septembre 1944?

On ne peut évoquer les combats de septembre 1944 pour la libération de Besançon, la stèle de la résistance de la place de la Liberté à Besançon, sans évoquer le rôle joué par René Mussillon qui était alors secrétaire de police au poste des Chaprais . Il a été établi qu'il y a joué un rôle clé en entraînant au combat plusieurs dizaines de policiers. Grimpant lui-même sur un char américain il aurait donc participé activement à la libération de Besançon. Le paradoxe, c’est que l’on sait peu de choses sur cette personnalité. Il est... [Lire la suite]
02 septembre 2017

Devoir de mémoire : cérémonies de dévoilement de plaques, dans notre quartier, à la mémoire de deux Résistants

Une belle cérémonie s'est déroulée le jeudi 7 septembre 2017, à 11h00, au 131 rue de Belfort, au cours de laquelle a été dévoilée une plaque en mémoire du colonel Gustave Filippi, qui vécut là de 1943 à 1944. Cet officier de la Légion d'Honneur est mort le 7 septembre 1944, lors des combats pour la libération de Besançon. Il appartenait au réseau de renseignements franco-suisse Micromégas. Cette cérémonie a été organisée par la commission Patrimoine et Partage du conseil consultatif des habitants des quartiers Chaprais/Cras et... [Lire la suite]
30 août 2017

Suite 7 et fin du récit des souvenirs de M. Jules Devernay, ancien habitant de la Cité Parc des Chaprais

 M. Jules Devernay condamné à 2 ans de forteresse pour avoir refusé d'obéir à un ordre de ses geôliers voit enfin la délivrance arriver. En 1945, l’on commence à parler de transferts de certains prisonniers de notre forteresse. Mais nous n’arrivons pas à savoir la destination de ces copains, nous sommes à peu près tous des têtes brôlées, et nous savons que nous ne devons pas nous croire au confessionnal pour recevoir l’absolution ; en Juin 109  partent, destination inconnus ; en juillet 206 autres et le 24... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 août 2017

Suite 6 du récit des souvenirs de M. Jules Devernay, ancien habitant de la Cité Parc des Chaprais

M. Jules Devernay a été condamné à deux ans de forteresse, pour refus d'obéissance à l'ennemi,. Il est enfermé au fort de Prittwitz, en Pologne. Enfin, on décrète que j’ai une bonne conduite ??? C’est comme ça ! Et je sors de mon cloître pour me mélanger aux autres prisonniers ; là, il n’y a rien, à faire, il faut travailler si l’on veut être nourri et j’ai faim. J’abandonne à nouveau la Convention des Petits Suisses, et vais en commando de travail, je tombe assez mal, je suis affecté sur un chantier où il n’y arque de... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,