13 février 2016

La Saint Valentin vue des Chaprais

Saint Valentin oblige : nous avons demandé à Dominique Calame, notre ami sculpteur de la rue des Cras, de nous permettre de photographier le prototype d'une sculpture qu'il a réalisé avec 2 coeurs. Les photos sont d'Alain Prêtre, chapraisien, qui a déjà écrit 3 billets de souvenirs sur ses années Kelton et qui réalise bénévolement pour nous de nombreuses photos. Nous avons demandé à Michèle Jourdan, autre chapraisienne qui a écrit un billet très apprécié sur le peintre Roland Gaudillière, ce que lui inspirait ce travail de Dominique... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 février 2016

Les quartiers Battant et Chaprais

Nous l’avons déjà dit et écrit : entre le quartier de Battant et celui des Chaprais, c’est une longue histoire de proximité, donc d’amitié ?... et de rivalités. Certes les populations, au début du XX° siècle en étaient très différentes. On peut difficilement les comparer : vignerons, ouvriers, petits commerçants de Battant ont peu de points communs avec les maraîchers du hameau des Chaprais et les premiers bourgeois bisontins qui font construire des maisons de campagne en dehors de la Boucle, c’est-à-dire à la campagne... [Lire la suite]
30 janvier 2016

Des précisions sur les montres Nappey nées rue de Vittel

Nous avons reçu de nouvelles précisions concernant cette marque, de la part de Claude Nappey, le fils du fondateur. Nous publions avec plaisir son message et nous l'en  remercions vivement ainsi que pour les documents qu'il a bien voulu nous communiquer....   "Mon père a créé les Montres NAPPEY au 20 rue de Vittel et l'article que vous y avez consacré en 2013 mérite quelques précisions (Je viens seulement de le lire par hasard). La notoriété de la marque est le fruit d'une idée géniale de notre père qui a appelé RTL pour... [Lire la suite]
23 janvier 2016

Le bureau de poste des Chaprais du 3 rue de la Liberté (2° billet).

Le premier billet consacré, la semaine dernière, à la naissance du bureau de poste des Chaprais, a suscité un regain d'intérêt pour cette petite chronique illustrée de l'histoire du quartier. A ce sujet, m. Laurent Bonnefoy, qui nous avait communiqué des renseignements importants concernant l'ouverture des bureaux de poste à Besançon, nous précise qu'il n'est pas membre de la société philatélique et cartophile bisontine mais de Philapostel Franche-Comté et de l'Académie de philatélie. Par ailleurs son livre consacré aux Douanes dans... [Lire la suite]
16 janvier 2016

La naissance du bureau de poste des Chaprais.... 1er billet....

  Avant d'évoquer la naissance du bureau de poste des Chaprais, faisons un bref historique des bureaux de poste à Besançon. Et ce grâce aux renseignements communiqués par M. Laurent Bonnefoy, membre éminent de la société philatélique et cartophile de Besançon et auteur d'un excellent ouvrage rassemblant et commentant les vieilles cartes postales concernant la douane dans le Doubs (publié en 2014 aux éditions Cêtre). Le bureau de poste central date de 1675 : depuis décembre 1910 il se trouve rue Proudhon. Le premier bureau de... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 janvier 2016

Le buste de Just Becquet à Micaud

S'agit-il d'un acte de vandalisme? Ou alors des outrages du temps? Toujours est-il que ce buste dû au sculpteur Henri GREBER a été quelque peu endommagé. Nous l'avons signalé à la mairie et le conseiller en matière du patrimoine, au cabinet du Maire, Lionel Estavoyer, nous a indiqué que des instructions avaient été données afin de nettoyer ce buste, atténuer la brisure apparente sur la photo et redorer les lettres devenues illisibles. Merci d'avance pour ces deux artistes!  Fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté oblige,... [Lire la suite]

02 janvier 2016

Demandez le programme...2016!

Permettez nous de vous adresser nos voeux d'excellente année 2016, avec, entre autres, un intérêt renouvelé pour nos travaux. Ci-contre, à gauche, une coupure du Petit Comtois du 31 août 1885 découverte et transmise par notre ami Christian Mourey de "Battant Musique".... Et, une fois n'est pas coutume ,  nous allons vous communiquer les orientations que prendront, en 2016, nos billets consacrés à l'Histoire,au Patrimoine et à la Mémoire des Chaprais. Et rappelons, pour celles et ceux qui auraient raté un épisode, que depuis... [Lire la suite]
26 décembre 2015

Un conte exclusif pour Noël : le Petit Prince de la rue des Cras, sculpture de Dominique Calame

Lundi matin, l’’empereur, sa femme et le petit prince sont venus chez moi pour me serrer la pince, mais comme j’étais partie le petit prince a dit puisque c’est ainsi nous reviendrons mardi. Mais mardi matin, j’étais encore partie et le petit prince me laissa dans ma boîte aux lettres une enveloppe avec à l’intérieur une carte d’invitation.     Il était une fois, dans un jardin de la rue des Cras, un petit prince. A l’origine, il n’était qu’un beau morceau de bronze, lequel, sans le génie d’un sculpteur serait resté... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 décembre 2015

Le peintre Roland Gaudillière

 Le peintre bisontin Roland Gaudillière a longtemps habité le quartier des Chaprais. Aujourd'hui encore, son épouse, Annie, y réside. Il nous a semblé légitime d'évoquer son oeuvre et sa mémoire. Pour cela nous avons demandé à Michèle Jourdan, habitante des Chaprais, passionnée de peinture et de littérature, d'écrire ce billet. Elle a pris le parti de lui adresser une lettre posthume. Lettre à Roland Gaudillière Ton atelier d’artiste, attenant à la maison familiale, était place forte où les invitations d’’y pénétrer étaient... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 décembre 2015

La villa et la clinique du Docteur Sexe, rue Delavelle

  En 1937, le Docteur Ernest Sexe prend donc sa retraite et demande à son fils Jean de lui succéder et de reprendre son cabinet. Jean avait fait des études de médecine et s'était également spécialisé en ophtalmologie. Le Docteur Ernest Sexe et son épouse font bien les choses puisqu'une donation partage est effectuée le 13 août 1937 auprès de Maître Arnoult, notaire. Ils donnent à leur fils Jean "une maison située à Besançon, comprenant rez-de-chaussée, premier étage, deuxième étage mansardé, sous-sol et greniers, cour et jardin... [Lire la suite]