12 décembre 2015

La villa et la clinique du Docteur Sexe, rue Delavelle

  En 1937, le Docteur Ernest Sexe prend donc sa retraite et demande à son fils Jean de lui succéder et de reprendre son cabinet. Jean avait fait des études de médecine et s'était également spécialisé en ophtalmologie. Le Docteur Ernest Sexe et son épouse font bien les choses puisqu'une donation partage est effectuée le 13 août 1937 auprès de Maître Arnoult, notaire. Ils donnent à leur fils Jean "une maison située à Besançon, comprenant rez-de-chaussée, premier étage, deuxième étage mansardé, sous-sol et greniers, cour et jardin... [Lire la suite]

05 décembre 2015

Qui se souvient de la villa du Docteur Sexe, rue Delavelle? 1er billet consacré au constructeur, le Docteur Ernest Sexe.

Au n°2 de la rue Delavelle, jusqu'à l'automne 2001, se dressait une belle maison de maître, la villa du Docteur Sexe. Elle a alors été démolie pour faire place à un immeuble d'habitation. En fait, cette maison existait depuis 90 ans. Le docteur Ernest Sexe avait acheté ce terrain à bâtir de 1 161 m2 pour la somme de 52 500 francs. Le Docteur Ernest Sexe avait alors, depuis 1903, son appartement et son cabinet de consultations d'ophtalmologie, au centre ville de Besançon, au n° 73 de la grande Rue. Aussi il semble que beaucoup de... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 novembre 2015

Il y a 10 ans déjà, Claude Salomon nous quittait...

Le 3 septembre 2005, mr. Claude Salomon décédait, à l'âge de 56 ans, emporté par une longue et douloureuse maladie. Rappelons qui était Claude Salomon pour celles et ceux qui ne l'auraient pas connu. Ce fils, petit fils, arrière petit fils de cheminots est né à Besançon, le 13 mars 1949. Il a toujours habité aux Chaprais, rue des Jardins. Cadre à la Banque Populaire, il était connu pour son engagement syndical et associatif. En 1982, il devient conseiller général de notre canton ,  Besançon Est, et ce,sous l'étiquette du... [Lire la suite]
21 novembre 2015

Qui se souvient des montres Philippe, entreprise née aux Chaprais?

En 1951, Roger Philippe créée aux Chaprais, dans l'immeuble du 2 rue de l'Industrie (immeuble qui fait le coin avec la rue de Belfort) une entreprise de fabrication de montres avec vente sur catalogue. Voici ce qu'en dit un passionné d'horlogerie sur un site spécialisé : "Cette société travailla principalement par correspondance de la fin des années 50 aux années 80. la période phare se situa dans les années 60. Un peu moins renommée que DIFOR, les modèles sont vendus en majorité par correspondance, "très classiques" mais des prix... [Lire la suite]
14 novembre 2015

D'un pont à l'autre, le pont de la République (4° et dernier billet, de 1947 à nos jours).

Quatrième et dernier billet, proposé par Christian Mourey. Nous remercions mr Jean-Pierre Schad, de la boutique La Missive, à Battant, pour sa documentation On redresse la voûte de l'arche rive gauche en utilisant des vérins prêtés par la SNCF. A l'aide de treuils, la pile rive gauche reprend sa position initiale. Le pont est reconstruit à l'identique. Des cintres métalliques et des aiguilles pendantes suspendent le coffrage des voûtes, dispensant le constructeur de prendre appui sur les éboulis issus de la destruction. La dalle sous... [Lire la suite]
07 novembre 2015

D'un pont à l'autre, le pont de la République (billet n°3 1940-1944).

Troisième billet proposé par Christian Mourey sur le pont de la République. Nous remercions mr Jean-Pierre Schad, de la boutique La Missive, à Battant, pour sa documentation. A l'approche des troupes allemandes, le Génie français fait sauter le 16 juin tous les ponts de Besançon permettant le franchissement du Doubs. Le pont de la République est réduit à quelques amas de pierres émergeant au fil de l'eau. L'occupant exige la reconstruction en dur de ce pont, en bois pour les autres ouvrages et prescrit en 1941, la... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 octobre 2015

D'un pont à l'autre, le pont de la République (suite n°2 : de 1883 à 1940...)

Deuxième billet proposé par Christian Mourey : nous lui renouvelons nos remerciements ainsi qu'à mr. Jean-Pierre Schad, de la boutique La Missive. On opte pour une construction entièrement en pierre. Les travaux sont immédiatement lancés. La roche compacte du lit de la rivière assure solidité du pont et construction rapide. Le temps est favorable. A l'approche de l'hiver 1883/84, la maçonnerie est hors d'eau et au printemps 1884, les piles sont au niveau des voûtes. La pierre provient du Jura, de la carrière de l'Abbaye-Damparis.... [Lire la suite]
24 octobre 2015

Place de la Liberté, 1er novembre 2015, 11h30, hommage aux Résistants tués lors de la Libération de Besançon

Pour la cinquième année consécutive, l'association Vivre aux Chaprais organisera une cérémonie commémorative en hommage aux 24 Résistants tués lors des combats pour la libération de Besançon les 6, 7, 8 septembre 1944. Durant tout l'été, nous avons publié sur ce blog, les portraits de ces hommes qui ont fait sacrifice de leur vie. Du moins, selon des éléments recueillis dans les archives par mr Bernard Carré, un habitant des Chaprais, passionné par cette période de l'Histoire.Ces renseignements ont été complétés par les souvenirs... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 octobre 2015

D'un pont à l'autre, le pont de la République

Notre ami Christian Mourey, auteur de plusieurs billets historiques sur ce blog, nous a proposé 4 billets illustrés sur le pont de la République. Nous l'en remercions vivement. Nous remercions également mr. Jean-Pierre Schad, de la boutique La Missive, bien connue à Battant, pour l'aide documentaire apportée. Voici donc le premier billet.   Chaque pont a son histoire. Une histoire de liens entre les hommes. Un pont, c'est l'Histoire. Alors demi-tour. Deux siècles en arrière. Premier Empire finissant. Les Autrichiens... [Lire la suite]
10 octobre 2015

La manufacture de bonneterie DRUHEN, rue de la Liberté

Dans le cadre de l'examen du passé industriel des Chaprais, nous avions consacré un billet, Le 20 avril 2013, sur ce blog, à la manufacture Victor Druhen. Nous posions la question du devenir de cette entreprise, suggérant qu'elle avait pu disparaître au cours de la crise de 1930. D'après l'étude de M. Daclin "La crise des années 30 à Besançon", on comptait alors 90 salariés (contre 150 à la fin du XIX° siècle).   Mais l'entreprise n'a pas disparu à l'occasion de cette crise puisque nous avons retrouvé des factures de cette... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,