30 avril 2016

Le Foyer du Soldat Allemand, aux Chaprais, sous l'occupation

A la Une de son édition Le Petit Comtois, daté du 6 juillet 1941, indique, photo à l'appui, que le Foyer du soldat allemand s'est installé dans les locaux du Casino de la Mouillère, le 1er Mai (1941)! Il y a donc 75 ans! Voici ce qu'on peut lire dans cet article : " Depuis le 1er Mai le Foyer du Soldat Allemand est installé au Casino. Il y a quelques mois déjà, les Autorités d'occupation avaient demandé à la municipalité de Besançon, la disposition de l'établissement mais le conseil municipal avait soulevé diverses objections; on... [Lire la suite]

21 novembre 2015

Qui se souvient des montres Philippe, entreprise née aux Chaprais?

En 1951, Roger Philippe créée aux Chaprais, dans l'immeuble du 2 rue de l'Industrie (immeuble qui fait le coin avec la rue de Belfort) une entreprise de fabrication de montres avec vente sur catalogue. Voici ce qu'en dit un passionné d'horlogerie sur un site spécialisé : "Cette société travailla principalement par correspondance de la fin des années 50 aux années 80. la période phare se situa dans les années 60. Un peu moins renommée que DIFOR, les modèles sont vendus en majorité par correspondance, "très classiques" mais des prix... [Lire la suite]
10 octobre 2015

La manufacture de bonneterie DRUHEN, rue de la Liberté

Dans le cadre de l'examen du passé industriel des Chaprais, nous avions consacré un billet, Le 20 avril 2013, sur ce blog, à la manufacture Victor Druhen. Nous posions la question du devenir de cette entreprise, suggérant qu'elle avait pu disparaître au cours de la crise de 1930. D'après l'étude de M. Daclin "La crise des années 30 à Besançon", on comptait alors 90 salariés (contre 150 à la fin du XIX° siècle).   Mais l'entreprise n'a pas disparu à l'occasion de cette crise puisque nous avons retrouvé des factures de cette... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 juillet 2015

Portrait du Résistant Gaston Cordier

Sixième portrait de Résistant tué lors des combats pour la libération de Besançon, établi, comme pour les précédents, par mr. Bernard Carré. Gaston Cordier est né le 31 octobre 1912 à Moncley (Doubs), fils de Charles Cordier et de Marie Mongoné. Il avait 4 frères et sœurs.  Sa profession était hôtelier restaurateur, adjoint à la direction de l'hôtel des Voyageurs, dont son père était le propriétaire et le directeur.  Il s'est marié avec Denise Gentot le 31 mars 1938 à Besançon et a eu un enfant, Claudine. Il s'est... [Lire la suite]
25 juillet 2015

Portrait du Résistant Robert Braine, Commandant Marceau

Cinquième portrait de Résistant tué lors des combats de la libération de Besançon et dont le nom figure sur la stèle de la Résistance, place de la Liberté. Ce portrait, comme les précédents, a été établi par mr. Bernard Carré.                                 Robert Braine est né le 6 juillet 1906 à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle). Sa profession était celle de  métallurgiste... [Lire la suite]
22 juillet 2015

Portrait du Résistant Honorat Bouton, père de 6 enfants.

  Quatrième portrait de Résistant tué lors des combats de la libération de Besançon. Comme les autres, ce portrait a été établi par mr. Bernard Carré. De plus,nous avons retrouvé la trace de deux enfants de mr Bouton et les avons rencontrés à Saône où ils résident toujours, le village de leur famille. Qu'ils soient vivement remerciés pour leur témoignage et les documents qu'ils nous ont confiés. Si le premier prénom de leur père est bien Honorat et figure sur la stèle de la Résistance, tout le monde, au village l'appelait... [Lire la suite]

15 juillet 2015

Le bombardement britannique de la gare Viotte le 16 juillet 1943

 Le texte ci-dessous devait paraître dans le n°19 de Vivre Libre aux Chaprais de septembre 2014. Faute de place, il n'avait pu être publié. Ce fut un événement majeur, à Besançon,  durant cette guerre : le bombardement de la gare Viotte par l’aviation britannique dans la nuit du 15 au 16 juillet 1943, vers une heure du matin. Il serait tombé quelques 108 bombes de 100 à 500 kilos dont 85 explosèrent à l’intérieur d’un carré de 1 km entourant la gare. Le bilan humain sera lourd : 51 tués dont 9 non identifiés,... [Lire la suite]
11 juillet 2015

Portrait du Résistant Louis Billot

Second portrait établi par mr. Bernard Carré (voir les billets précédents sur ce blog) d'un des Résistants tués lors des combats de la libération de Besançon et figurant sur la stèle de la Résistance, place de la Liberté. Comme pour le précédent billet, si vous possèdez des renseignements à même de lever les points d'interrogation qui subsistent, n'hésitez pas à nous les communiquer. D'avance, merci.   Mr.BILLOT Louis Henri François, Résistance FFI,  aspirant est né le 3 septembre 1924 à Arc Les Gray (Haute-Saône). Il... [Lire la suite]
08 juillet 2015

Portrait du Résistant Paul Berreux

Nous commençons la publication des portraits des 24 résistants figurant sur la stèle de la Résistance, place de la Liberté. Et cela grâce aux travaux de recherche menés par mr Bernard Carré (voir nos billets précédents). Naturellement, les renseignements obtenus sur chacun de ces résistants, sont plus ou moins importants en fonction des archives consultées et des souvenirs recueillis auprès des familles concernées et éventuellement retrouvées. Il reste souvent beaucoup de points d'interrogation que vous pouvez lever par vos... [Lire la suite]
04 juillet 2015

L'inauguration de la stèle de la Résistance, place de la Liberté, en 1946

Nous poursuivons l'évocation des 24 Résistants tués lors des combats de la Libération de Besançon et la publication des travaux de recherche de mr. Bernard Carré. Voici le texte écrit, de haut en bas, sur la stèle de la Résistance, place de la Liberté:                                      IN MEMORIAM ... [Lire la suite]