11 août 2018

L'humoriste Tristan Bernard

Par une décision en date du 15 octobre 1948, le conseil municipal de Besançon décida de débaptiser la rue Fontaine-Argent (dans le prolongement de l'avenue Fontaine-Argent, cela créait des confusions regrettables...), afin de lui donner le nom de l'écrivain bisontin  Paul Bernard dit Tristan.C'est le conseiller municipal Jean Minjoz qui fit cette proposition, le maire étant alors Henri Bugnet qui l'avait battu aux élections municipales. Tristan Bernard venait de décéder le 7 décembre 1947. Il est coutume de dire que cet... [Lire la suite]

21 janvier 2017

Quand le monument Pergaud faillit disparaître 3° et dernier article 1942-1946

Nous l'avons évoqué dans le premier article consacré au monument Pergaud, c'est M. Charles Léger qui avait pris contact avec Antoine Bourdelle pour sa conception. Et dans un courrier qu'il adressa alors à ce commanditaire, le sculpteur Bourdelle écrivit :  "En plusieurs séances de jour, sur ma table de salle à manger, en plusieurs longues séances de nuit, j'ai taillé dans le tuf souple, dans une sorte de limon blanc découvert dans l'angle d'un champ, dans un fossé au tournant d'un chemin de la Roche-Posay. J'ai taillé notre... [Lire la suite]
14 janvier 2017

Quand le monument Pergaud faillit disparaître du parc Micaud 2° article 1941/1942

Nous sommes donc en 1941. La loi de Vichy du 11 octobre 1941,  ( voir à ce sujet l'article consacré à Flore, le 17 décembre 2016, sur ce blog), destinée à récupérer des métaux non ferreux, pour le compte de l'occupant allemand, va être appliquée avec rigueur. Pourtant, le 7 novembre 1941 la commission départementale est réunie à Besançon afin d'étudier les monuments, érigés dans des espaces publics, qui doivent être envoyés  à la (re)fonte ou, tout au contraire être conservés. Est inscrit comme devant échapper aux fondeurs,... [Lire la suite]