25 juin 2016

La guerre de 1870 une guerre honteuse et pourtant...2° billet

Voici la suite, toujours rédigée par Christian Mourey. Cinq sociétés suisses sont présentes à la cérémonie du Champ-Bruley de 1893. Ces invitations font écho à un événement remarquable de la guerre de 1870, un chef d’œuvre d’humanité : l’accueil de l’armée de Bourbaki en Suisse.(photo du panorama de Lucerne, la frontière suisse)   Les 1er et 2 février 1871, harcelés par l’armée allemande, 87 847 soldats français et 2 467 de leurs officiers se présentent aux Verrières, à Sainte-Croix, à Vallorbe et dans la... [Lire la suite]

15 juillet 2015

Le bombardement britannique de la gare Viotte le 16 juillet 1943

 Le texte ci-dessous devait paraître dans le n°19 de Vivre Libre aux Chaprais de septembre 2014. Faute de place, il n'avait pu être publié. Ce fut un événement majeur, à Besançon,  durant cette guerre : le bombardement de la gare Viotte par l’aviation britannique dans la nuit du 15 au 16 juillet 1943, vers une heure du matin. Il serait tombé quelques 108 bombes de 100 à 500 kilos dont 85 explosèrent à l’intérieur d’un carré de 1 km entourant la gare. Le bilan humain sera lourd : 51 tués dont 9 non identifiés,... [Lire la suite]
31 octobre 2014

Les commémorations autrefois, place de la Liberté...

Grâce aux photographies réalisées par Bernard Faille, pour le compte du journal l'Est Républicain, il nous reste quelques témoignages des commémorations qui se sont déroulées dans les années 70/80, place de la Liberté. Rappelons que la famille de ce photographe, témoin de son temps à Besançon et dans la région, a versé les nombreuses photos qu'il a réalisées à la bibliothèque municipale d'études et de conservation. Vous pouvez les voir sur le site Mémoire Vive de ville de Besançon. Photo de gauche : commémoration en 1970 En voici... [Lire la suite]
12 juillet 2014

Le bombardement de Besançon dans la nuit du 15 au 16 juillet 1943

Dans la nuit du 15 au 16 juillet 1943, vers une heure du matin, la gare Viotte était prise pour cible par des bombardiers britanniques. Il semble que ces bombardiers avaient pour objectif les usines Peugeot de Sochaux qui travaillaient alors pour les troupes allemandes. Aussi les historiens se sont interrogés longtemps sur le sens de ce bombardement à Besançon! Mais des recherches récentes ont permis d'affirmer que Besançon avec sa gare était bien désignée comme cible sur les cartes des pilotes de la RAF.  108 bombes auraient été... [Lire la suite]
07 décembre 2013

Le cimetière du Champ-Bruley

Certes, le cimetière du Champ Bruley ne fait pas partie, dans le découpage administratif actuel, du quartier des Chaprais. Mais le bulletin de la Société Syndicale pour l'amélioration des Chaprais, datant de 1887 indique : "on comprend sous le nom de Chaprais, toute la partie du territoire de Besançon qui est située au nord de la ville et qui se développe en pente douce entre le mont de Bregille et les Quatre-Vents jusqu'à Palente". Ce qui équivaut, rappelle Fabrice Petetin, dans son mémoire d'Histoire déjà cité, relatif au... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,