03 août 2019

7 août 1919. Incendie à la gare Viotte: deux morts !

Le 7 août 1919, vers 23h30, un violent incendie éclatait dans le bâtiment de la grande vitesse, à la gare Viotte. C'est ce que révéle la "Une" du Petit Comtois en date du 8 Août 1919. Les raisons de cet incendie apparaissent dans l'édition du même quotidien, le lendemain, 9 août, sous le titre : L'incendie de la grande Vitesse : 1 million de dégâts, 1 mort et 11 blessés. Malheureusement, un autre employé devait succomber de ses brûlures. Plan de la gare en 1889 (photo A. Prêtre) "...Il apparait aujourd'hui avec... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 juillet 2019

Les victimes du bombardement de la gare Viotte du 16 juillet 1943

Chaque année, nous revenons à la même période sur le bombardement de la gare Viotte, le 16 juillet 1943, par l'aviation britannique. On sait que ce bombardement fit de nombreuses victimes dans la population bisontine :51 morts et 131 blessés. Jusqu'à présent, nous avions pu retrouver les noms de 20 victimes publés dans La République de l'Est et repris par  M. François Henriot dans son livre "Merci Monsieur Churchill" publié en 2016, pages 143 et 144; Une liste dactylographiée, retrouvée aux Archives municipales,... [Lire la suite]
03 novembre 2018

L'art nouveau aux Chaprais : thème du prochain Café Histoire le 8 novembre à 15h00 au bar/restaurant Fontaine Argent

             L’art nouveau puise ses racines dans le mouvement Arts & Crafts, apparu en Angleterre dans les années 1860. Il s’apparente à un désir de retour à l’artisanat, à une revalorisation du travail ouvrier, à la création de beaux objets utilitaires. William Morris en fut l’un des grands promoteurs. Il s’agit de relancer l’art de l’ébénisterie, de la poterie, de l’émaillage, en renouant avec un retour à la nature et la simplicité. ... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 septembre 2018

Hôteliers et cafetiers résistants autour de la gare Viotte

Les noms de Gaston Cordier, Louis Hickel, M. Louis,... de Mmes Marcelle Vivot, Marguerite Pinel,... de Jean Pinel, Paul Bonhomme, Clément Mussillon, évoquent-ils des souvenirs, pour vous? Nous avons déjà écrit, par le passé, quelques articles concernant quelques unes de ces personnalités. L'Hôtel des Voyageurs appartenant à la famille Cordier (carte collection C. Mourey - DR) Le Nouvel Hôtel, vu des Glacis,  après la guerre.Propriété, sous l'occupation, de la famille Pinel. Car tous sont liés par leur passé de... [Lire la suite]
14 juillet 2018

Il y a 75 ans, Besançon sous les bombes alliées : mémoire et histoire...

Depuis quatre ans déjà, nous évoquons, sur ce blog, le tragique événement qu'a représenté le bombardement de la gare Viotte par la RAF britannique, le 16 juillet 1943. Les destructions gare Viotte Cette année ce sera donc le 75° anniversaire de ce bombardement et l'occasion de revenir sur ces événements. Le Conseil Consultatif des Habitants des Chaprais/Cras a décidé de lui consacrer une conférence, dans une salle de l'hôtel Florel, face à la gare, et ce le 16 juillet 2018, à 17h00. Compte-tenu du nombre de places (50 seulement),... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2018

Juin 1940 à Besançon : les combats

Nous publions la suite du récit de l'invasion allemande au mois de juin 1940, telle que la rapporte L'Almanach du journal Le Petit Comtois de 1941 (voir, sur ce blog, article précédent). "...Après un combat rapide dans l'avenue Siffert, sur les Glacis et aux abords de la gare Viotte, on vit déboucher, vers 19 heures, sur le quai Veil Picard et dans la rue de Belfort, les motocyclistes allemands précédant les chenillettes, les tanks et les autos blindées. Au rond point des Bains, un bref engagement marqua la... [Lire la suite]

25 novembre 2017

L'évasion de M. Paul Bonhomme est passée par les Chaprais.....

A la recherche du Café De Lyon, alors situé au 11 rue de Belfort, M. Jean-Pierre Bonhomme est entré en contact avec nous. Il nous livre ce témoignage précieux concernant l'évasion de son père qui passait par ce café. Qu'il en soit vivement remercié! Paul Bonhomme, né le 18 juillet 1914 à Feurs dans la Loire, fut mobilisé le 29 août 1939. Fait prisonnier à Loos le 29 mai 1940, il fut dirigé sur le camp de prisonniers de guerre de Lückenwalde, situé à 60 kms au Sud de Berlin. Camp réservé aux soldats et aux sous-officiers.   ... [Lire la suite]
16 septembre 2017

Journées Européennes du Patrimoine et exposition Besançon de papier ou Projets d'urbanisme oubliés

Ce sont les traditionnelles Journées Européennes du Patrimoine ce week-end. Aux Chaprais/Cras une seule visite proposée, celle des locaux occupés par Le Centre Dramatique National, avenue Edouard Droz, esplanade Jean-Luc Lagarce. Et ce sur inscription préalable à l'office du tourisme. Nous aurons l'occasion d'évoquer ce lieu historique lors de notre prochain café histoire programmé le jeudi 16 novembre 2017. Nous vous en reparlerons.... Pas de visites commentées de la partie classée du cimetière des Chaprais cette année. La... [Lire la suite]
27 mai 2017

Le voyage du président de la République Albert Lebrun, à Besançon, le 2 juillet 1933

Nous avons déjà évoqué ce voyage dans un article publié, sur ce blog, le 5 juillet 2014. Nous y précisons qui est Albert Lebrun et le programme de cette visite officielle. Il faut souligner cependant que ce voyage, comme celui 10 ans plus tôt d'Alexandre Millerand, se fait sous surveillance policière. Là aussi on craint une action plus ou moins spectaculaire des communistes bisontins. Un rapport du commissaire central de police donne le ton, c'est le cas de le dire. Afin de protester contre les condamnations de militants... [Lire la suite]
29 avril 2017

La visite à Besançon du Président de la République, Sadi Carnot, en 1890

En cette période d'élection présidentielle, pourquoi ne pas évoquer les visites présidentielles successives, dans notre ville. D'autant que les Chaprais étaient chaque fois plus ou moins concernés avec l'arrivée du président de la République à la gare Viotte et, le plus souvent, un repas officiel au Casino. Commençons donc par la première visite, celle de M. Sadi Carnot, les 25 et 26 mai 1890. Portrait officiel de M. Sadi Carnot     Tout semble officiellement commencer par un voeu du conseil municipal de Besançon lors... [Lire la suite]