11 novembre 2017

4ème Café Histoire sur « Besançon les Bains » Villa Médicis le jeudi 16 novembre de 15 h 30 à 17 h

Après avoir évoqué l’avenue Fontaine Argent, la place Flore, le Haut de la rue de Belfort, sera abordé cette fois le thème mythique de « Besançon les Bains ».     Rappelons le principe de ces cafés histoire : il s’agit, à partir de cartes postales, de photos anciennes et actuelles, d’évoquer le passé, le présent d’un quartier ou d’un lieu des Chaprais, de susciter les souvenirset les témoignages des habitants.  Tout en apportant, si besoin est, le cadre historique. Alors, Besançon les Bains, mythe... [Lire la suite]

05 novembre 2016

Besançon en 100 dates

La publication de cet ouvrage collectif, l'an passé, nous avait échappé! Huit bibliothécaires ont uni leurs efforts afin de rechercher aux archives des faits et des dates significatives concernant Besançon. Sur les 100 dates retenues, au moins une dizaine concerne les Chaprais. Si la première date retenue dans cet ouvrage, concernant la ville, est celle de 58 av. J.-C., avec l'occupation de la ville par Jules César, il vous faudra attendre 1814 (du 1er janvier au 2 mai 1814), pour voir évoquer les Chaprais avec la défense de la... [Lire la suite]
20 août 2016

La nouvelle visite du ministre Alfred Rambaud, le 24 août 1896, à Besançon, avec le ministre Henry Boucher...

Donc, notre compatriote bisontin Alfred Nicolas Rambaud est de retour à Besançon, le 24 août 1896 (voir le billet précédent en date du 13 août 2016 consacré à sa première visite le 1er août 1896). Mais cette fois, il vient surtout afin d'accompagner un autre ministre, Henry Boucher, ministre du commerce, de l'industrie, des postes et télégraphes. Voici les explications de cette visite telles qu'elles figurent dans le registre officiel des délibérations municipales (conseil municipal, réunion du 20 août) : "M. le Maire... [Lire la suite]
31 octobre 2015

D'un pont à l'autre, le pont de la République (suite n°2 : de 1883 à 1940...)

Deuxième billet proposé par Christian Mourey : nous lui renouvelons nos remerciements ainsi qu'à mr. Jean-Pierre Schad, de la boutique La Missive. On opte pour une construction entièrement en pierre. Les travaux sont immédiatement lancés. La roche compacte du lit de la rivière assure solidité du pont et construction rapide. Le temps est favorable. A l'approche de l'hiver 1883/84, la maçonnerie est hors d'eau et au printemps 1884, les piles sont au niveau des voûtes. La pierre provient du Jura, de la carrière de l'Abbaye-Damparis.... [Lire la suite]