25 août 2018

Le regard de notre ami Guy Renaud

Après l'évocation de la folle équipée de M. Henri Mathey durant la seconde guerre mondiale, un peu d'humour avec Tristan Bernard, le rappel de chansons des Chaprais, poursuivons l'été avec quelques photographies. Tout d'abord celles de notre ami Guy Renaud. M. Guy Renaud, chapraisien , passionné par les questions d'histoire et de patrimoine, est aussi un fin observateur de la vie du quartier. Auteur de nombreuses photos sur les Chaprais, nous en avons choisi arbitrairement trois parmi les nombreux clichés qu'il a réalisés et qu'il... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 juin 2018

Juin 1940 à Besançon : les combats

Nous publions la suite du récit de l'invasion allemande au mois de juin 1940, telle que la rapporte L'Almanach du journal Le Petit Comtois de 1941 (voir, sur ce blog, article précédent). "...Après un combat rapide dans l'avenue Siffert, sur les Glacis et aux abords de la gare Viotte, on vit déboucher, vers 19 heures, sur le quai Veil Picard et dans la rue de Belfort, les motocyclistes allemands précédant les chenillettes, les tanks et les autos blindées. Au rond point des Bains, un bref engagement marqua la... [Lire la suite]
28 avril 2018

Les Lucien Midol et les Chaprais: le premier Lucien Midol, sa jeunesse

Lors de nos recherches concernant la biographie d’André Seurre, peintre-verrier qui est né, a vécu et travaillé dans notre quartier des Chaprais, M. André Poggio, fin connaisseur de l’œuvre de cet artiste, a découvert qu’André Seurre avait été recueilli, en 1910, par une famille du quartier, alors qu’il était orphelin de père et de mère. Cette famille s’appelait Midol. Léon Ambroise et son épouse Antoinette habitaient 37 rue de Belfort. Rien à voir cependant avec celui qui devait donner son nom à une rue de Besançon. Ce dernier... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
31 mars 2018

Retour sur les deux séances de café histoire à La Fée Verte, consacré à la rue de Belfort

Lorsque  Jean  Claude Goudot   me demanda  d’intégrer  le  groupe « Histoire, Patrimoine, Mémoire des Chaprais » il y a  deux ans  , malgré mon DEA d’Histoire, je lui fis part plusieurs  fois  de ce que  j’estimais être mon illégitimité . Originaire  du nord,  Armentières précisément,  la ville de  Line Renaud et Dany Boon, je  n’habite  notre quartier des Chaprais que depuis trente ans  et j’y ai souvent le ressenti d’un immigré... [Lire la suite]
17 mars 2018

Prochain Café Histoire le 22 et 29 mars consacré à la rue de Belfort

Après avoir évoqué successivement l'avenue Fontaine-Argent, la place Flore, le haut de la rue de Belfort puis Besançon les Bains, le thème retenu pour le prochain Café Histoire concerne le bas de la rue de Belfort, de la rue de l'Eglise à l'avenue Foch. Et c'est pour être au plus près de ces lieux évoqués que les deux séances prévues, le 22 mars, puis le 29, à 15h00, sont organisées au café-restaurant La Fée verte, 20 rue de Belfort. Rappelons le principe de ces cafés histoire : espace de rencontre et d'échanges, ils... [Lire la suite]
25 novembre 2017

L'évasion de M. Paul Bonhomme est passée par les Chaprais.....

A la recherche du Café De Lyon, alors situé au 11 rue de Belfort, M. Jean-Pierre Bonhomme est entré en contact avec nous. Il nous livre ce témoignage précieux concernant l'évasion de son père qui passait par ce café. Qu'il en soit vivement remercié! Paul Bonhomme, né le 18 juillet 1914 à Feurs dans la Loire, fut mobilisé le 29 août 1939. Fait prisonnier à Loos le 29 mai 1940, il fut dirigé sur le camp de prisonniers de guerre de Lückenwalde, situé à 60 kms au Sud de Berlin. Camp réservé aux soldats et aux sous-officiers.   ... [Lire la suite]

12 juillet 2017

Photos insolites prises dans notre quartier

C'est l'été! Nous vous proposons trois photos insolites prises dans notre quartier des Chaprais.... Depuis le temps  que ce chat court après cette souris, il aurait dû l'attraper, non. Cela se passe avenue Fontaine-Argent...et ça change des grafitis qui n'ont de sens que pour leur auteur et qui s'avèrent n'être qu'actes de vandalisme!   Il observe la circulation rue de l'Eglise et de Belfort. Les bruits de la rue ne nous permettent pas d'entendre ce qu'il semble nous murmurer.... Il avait été accroché là, rue... [Lire la suite]
Posté par vivreauxchaprais à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 juin 2017

Le parc des Chaprais de la rue de l'Eglise

Samedi dernier, c'était la fête traditionnelle du quartier des Chaprais dans le parc de la rue de l'Eglise. Ce parc, comme le rappelle une plaque apposée à l'entrée, a été donnée à la ville par M. André Millot. Et ce en souvenir de sa famille qui a habité pendant plus de 250 ans dans notre quartier et qui fut propriétaire du quotidien Le Petit Comtois. André Millot est né à Besançon le 19 mars 1913, villa des Iris, rue de l'Eglise (décédé à Paris le 7 février 1999). Son grand-père, Jean Millot (1843-1922), s'était associé à son... [Lire la suite]
08 avril 2017

Réponses aux questions sur le passé de notre quartier

La semaine dernière, nous vous avons proposé ce jeu concernant les Chaprais et son passé. Vous y avez peut-être joué lors du Forum des Associations, le 1er avril au FJT La Cassotte. Ou sur ce blog. Voici donc les réponses. Rappelons que les questions E étaient réservées aux enfants et les questions A, aux parents et/ou adultes. Bravo à toutes celles et à tous ceux qui ont participé à ce jeu. nous ne manquerons pas de vous en proposer d'autres dans le courant de l'été. Première carte: E : Que reste-t-il aujourd’hui sur... [Lire la suite]
18 mars 2017

Jacques Terrier, Baron de Palente

Pourquoi évoquer dans cet article, un général, devenu Baron d’Empire, qui possédait un château à Palente ?   Portrait du Baron à l'Hôtel de Clévans Tout simplement parce que sa tombe est très visible au cimetière des Chaprais (entrée par la rue de l’Eglise, face à cette entrée légèrement à droite).   Mais également parce que  sa fille Léocadie qui avait épousé Joseph Roy, percepteur, habitait en 1874 les Chaprais. D’ailleurs elle sollicitait à cette époque un bureau de tabac, rue de Belfort,  et nous... [Lire la suite]