Deux maisons remarquables se dressent avenue Foch, près de la gare.

P1000245La première au numéro 11 est attribuée à l'architecte bisontin Maurice Forien qui vécut de 1860 à 1938. Il est l'auteur, rappelons le,  de la villa Lorraine, rue de Vittel, classée au patrimoine des monuments historiques et de trois autres maisons construites dans la même rue. Il est également l'architecte de la grande poste, rue Gambetta, de l'immeuble du crédit lyonnais 83 Grande Rue, de celui qui fait le coin de la Grande rue avec celle du Palais de Justice, sans oublier le Casino. Ici, avenue Foch, pour cette construction datant de 1900, le style est relativement classique. On remarque cependant le bow window et le balcon.

P1000247

Sous le toit court des frises  très colorées,  en céramique.

 

P1000246

P1000243La seconde maison est située juste à côté au n° 13. Elle date de 1905 et a été conçue par l'architecte Gustave Vieille qui vécut de 1843 à 1909. C'est une maison tout en pierre avec des formes intéressantes comme des tourelles. L'entrée se situe en coin, dans un angle. 

P1000241La porte sur l'avenue Foch est très intéressante. Le toit est couvert de tuiles de différentes couleurs qui forment des motifs géométriques. Gustave Vieille est aussi l'architecte d'autres demeures à Besançon : au 15 rue de la Préfecture; 21 rue de la République; 14 rue des Fontenottes; 6 Square Saint-Amour;   l'immeuble de la Caisse d'Epargne; 9 rue Charles Nodier, siège actuel de la DRAC, 3 et 4 rue de Lorraine;2 à 6 faubourg Tarragnoz (minoterie puis usine d'horlogerie puis fabrique de matériel d'équipement électrique; 12 rue Proudhon, maison Savoye; 6 rue de Velotte, gendarmerie.

P1000242

Ce sont de véritables témoignages de l'architecture du débit du XX° siècle, à Besançon.