Une brochure, consacrée au sculpteur Albert Pasche (1873-1964), d'une quarantaine de pages, richement illustrée, vient d'être éditée par la ville de Besançon à un millier d'exemplaires.

brochure pasche couverture 2 001 (2)

Elle a été rédigée sous l'égide la commission patrimoine et partage du Conseil Consultatif des Habitants (CCH) des quartiers Chaprais/Cras et rassemble de nombreux témoignages.

Pour nos lecteurs attentifs ou pour les passionnés de sculpture, Albert Pasche n'est pas un inconnu. Nous lui avons d'ailleurs  déjà consacré deux articles par le passé : le premier, le 11 novembre 2016, sous le titre "Les trois statuaires du monument aux morts de la Grande Guerre"; le second, le 23 septembre 2017 "Le sculpteur Albert Pasche célébré à Besançon et à Fournets-Luisans".

Pourquoi évoquer ce sculpteur bisontin d'adoption (il est né à Genève), qui vécut longtemps au centre ville (au coin de la rue Emile Zola et la rue du Lycée), inhumé au milieu des bois de Fournets Luisans dans le Haut Doubs (lieu dit Le Pré Oudot), et ce, dans une rubrique consacrée à l'histoire des Chaprais ?

brochure pasche tombe 2 001

Tout simplement parce que, rappelons le, il a réalisé un monument funéraire impressionnant, taillé dans un bloc de marbre blanc, au cimetière des Chaprais, pour les membres de sa famille qui sont enterrés là; les bustes de sa mère et de sa soeur émergent de ce bloc, tandis qu'il se représente lui-même, à leurs pieds, sculptant en médaillon l'effigie de son père.

brochure pasche tombe 001 (2)

Lors de la visite commentée du cimetière des Chaprais, organisée, il y a deux ans, par trois membres de la commission du CCH, ce monument funéraire fut très remarqué! Mais les conférenciers éphémères d'un après-midi ne possédaient pas beaucoup de renseignements concernant ce sculpteur, mises à part ses principales  réalisations à Besançon : sa participation à la réalisation de la fontaine de la place de l'Etat Major (place Jean Cornet); le buste de Veil-Picard promenade Granvelle; les statues de Saint Ferréol et Saint Ferjeux à la basilique Saint Ferjeux; les poilus des Glacis et du cimetière de Saint Claude (qui a subi un lifting pour la commémoration du 11 novembre 2018), etc...

pasche poilu st claude 2

Aussi ont-ils voulu en savoir plus et ont mené une longue enquête qui a abouti à la publication de cette brochure qui sera, gatuitement,  à la disposition des bisontins, lors d'un parcours d'exploration des oeuvres de ce sculpteur.

pasche ch 10

Et ce, le samedi 15 septembre 2018 de 14h à 16h  à l'entrée du cimetière des Chaprais, côté rue de l'Eglise; au pied du poilu du monument des Glacis et à la basilique Saint Ferjeux. Deux parcours vous seront proposés à Besançon

parcours pasche B 001 (2)

et dans le reste du département du Doubs.

parcours pasche D 001 (2)

 

Ce qui devrait permettre de découvrir ou de redécouvrir ce sculpteur un peu oublié de nos jours.

Attention : si vous pourrez, en dehors de ces journées, admirer la plupart des sculptures d'Albert Pasche, deux lieux seront ouverts exclusivement le samedi 15 septembre après-midi de 14h à 16h :

- l'église Sainte Jeanne de Bregille, avec sa Jeanne d'Arc autrefois à l'église Saint François Xavier dans la Boucle.

Pasche ch 8

Et la chapelle privée de madame Robert, à Vaire Arcier, qui possède un des trois grands Christs en bois réalisés par A. Pasche.

Pasche christ Vaire Arcier

Photos : tous droits réservés, Sophie Cousin et Alain Prêtre.

Si vous souhaitez feuilleter cette brochure : http://participer.besancon.fr/

 

parcours Pasche ER 1 001 (2)

Vous

 

Vous pouvez également vous procurer cette brochure gratuite en téléphonant au service démocratie participative de la ville de Besançon : madame Tournier au 03 81 87 82 59. Ou en vous présentant, à partir du lundi 24 septembre 2018, au service d'accueil de la mairie.

Vous pouvez également vous reporter au très précieux article publié sur ce site http://aetdebesancon.blog.lemonde.fr/2018/05/11/une-statue-de-jeanne-darc-par-albert-pasche/

à propos de la Jeanne d'Arc de Pasche dont l'inaugurationétait commentée dans Le Petit Comtois de l'époque.  

 Mise à jour 14 novembre 2018 : lors du conseil municipal du 12 novembre 2018, deux nouveaux lieux publics, situés près du pont de Chaillot, ont été baptisés :

une voie Albert Pasche, sculpteur;

un chemin (piétonnier) Clarisse Bourdenet, musicienne née à Besançon en 1848, décédée à Paris en 1898, auteure de plus de 150 pièces de musique conservées à la Bibliothèque Nationale (voir site Gallica).

 

Clarisse Bourdenet L'Etna_mélodie_avec_accompagnement_de_[

 

Ce choix est tout à fait sympolique et opportun puisque c'est Albert Pasche qui réalisa son monument funéraire au cimetière du Père Lachaise à Paris! Et ce, à la demande de la plus jeune soeur de Clarisse, Laure (1854-1919). A l'origine le nom de cette famille s'écrivait Bourdenet, mais il fut transformé par la suite en Bourdeney comme en atteste le nom gravé sur leur tombe.

 

BOURDENEY_r_d4

 

 

Photo APPL (Association des Amis et Passionnés du Père Lachaise)

Ces deux femmes, Clarisse et Laure étaient les filles de Denis Agile Bourdenet, né au Luisans dans le Doubs (en 1802; on ne connaît pas la date exacte de sa mort à la fin du XIX° siècle...). Docteur en droit, il fut président de la cour d'appel de Besançon en 1871. A la  retraite en 1872, il participera à  la ville politique du Doubs et deviendra vice-président du conseil général. Ses deux filles étant célibataires et décédées sans héritier direct, Laure fit don d'une grande partie de la fortune familiale à Albert Pasche. Dont la ferme familiale du Pré Oudot, là où est situé la sépulture d'Albert Pasche et de son épouse Jeanne (voir photo ci-dessus).

A noter également, que sur cet héritage, une somme importante avait été dédiée afin de financer les débuts du festival de musique de Besançon et afin d'organiser des concerts.  Jeanne Pasche, musicienne elle-même organisa dans les années 50, les concerts Bourdenet auxquels participèrent de grands musiciens comme Yehudi Menuhin et Lili Laskine !