P1000040L'aménagement de la place Flore est presque terminé. Presque, car il reste ici et là, des fils qui dépassent (voir cliché ci-contre à droite) , des trous à reboucher (voir cliché à gauche), etc.

P1000041Et il reste des problèmes à règler. De trois ordres essentiellement. Tout d'abord l'absence de fleurs. Le responsable de cet aménagement semble avoir oublié que la déesse Flore était, dans la Rome antique, la déesse païenne de la floraison. Certes quelques arbres ont été replantés. Mais le revêtement minéral de la place a besoin d'être compensé par des tâches de couleur autres que celles des sièges pensées de Babette Prost. Le Maire a promis ces fleurs. S'il est réélu, nous ne manquerons pas de lui rappeler cette promesse!

Surtout qu'il serait prévu une inauguration officielle de cette place le samedi 26 avril après-midi, avec une fête pour petits et grands, commanditée par le conseil consultatif des habitants des Chaprais/Cras.

P1000043Deuxième problème : le stationnement sur les trottoirs. leur aménagement, au pied des marches de la place, sans réelle distinction avec la chaussée, pose problème. Car les automobiles s'y garent en épi! Et ce, d'autant plus que rien n'indique qu'il s'agit d'un trottoir.

Du coup, les amendes pleuvent et les automobilistes se plaignent! Il conviendrait donc de prévoir un équipement interdisant tout simplement cette possibilité de stationnement! Sur le cliché ci-contre à gauche, un des poteaux censés protéger le passage piétons a été endommagé, le lendemain de sa pose, par un automobiliste...Les piétons sont obligés de marcher sur la chaussée à leurs risques et périls!

P1000044

Même problème concernant le morceau de trottoir qui jouxte le petit parking compris entre le 4 de la rue de la Cassotte et la pharmacie qui fait l'angle avec l'avenue Carnot. Les automobilistes se garent sur ce bout de trottoir, parfois jusqu'au mur de la bâtisse et les piétons ne peuvent plus passer. Nous avons signalé ce problème à la ville, par courrier, et nous attendons un équipement adéquat.

P1000045Enfin, dernier problème, la régulation des feux entre ceux de l'avenue Denfert Rochereau et ceux de la rue des Chaprais. Il conviendrait qu'ils soient alternatifs et non simultanés, sinon des automobilistes du flux montant l'avenue Denfert Rochereau coupent le flux descendant de la rue des Chaprais vers l'avenue Carnot.

Serons-nous entendus sur ces différents points? A suivre donc.

A lire,ce week-end, le billet consacré à l'histoire du quartier sur la passerelle Denfert-Rochereau : avec des clichés inédits.